BTP : les dettes

BTP: les dettes 

Une entreprise en difficulté peut gérer ses dettes et ses créances, si elle bien conseillée. Aucune entreprise ne peut se développer sans les dettes et peut avoir un impact sur la trésorerie et peuvent conduire à la cessation de paiement. BTP

Maîtriser ses dettes,BTP

C’est l ‘équilibre entre dettes à court terme et long terme, qui doit être géré. C’est en jouant sur la dilution de la dette qu’on parvient à contrôler les mensualités en entreprise

Posez vous les bonnes questions. Les dettes financières proviennent-elle de la mauvaise conjoncture ? Ou bien encore de la difficulté structurelle ? Comment limiter les dégâts ?

Que vous soyez une entreprise du bâtiment, un artisan, une petite, moyenne, ou grande entreprise, et qu’elle que soit, il existe 3 types de dettes BTP :

  • dettes fiscales

  • dettes financières

  • dettes sociales

Tous ces types de dettes sont négociables. Le chef d’entreprise peut faire un étalement à l’amiable, ce qui veut dire s’adresser aux organismes concerné (Trésor public, URSAFF,…). Il doit alors dans ce cas adresser un courrier contenant :

  • une présentation des difficultés

  • Une proposition d’étalement

  • des éléments prouvant l’amélioration prochaine de la situation financière de l’entreprise

Le chef d’entreprise peut également s’il se trouve face à de sérieuses difficultés financières, engager une procédure collective dite procédure Cochef.-BTP

Un dossier doit être monté et comprend BTP :

  • un formulaire de demande de délai de paiement

  • une explication des difficultés

  • une proposition de rééchelonnement

Cette commission statue sous 2-3 mois.

Mes deux autres solutions est le mandat Choc qui est une procédure préventive qui permet d’accompagner les entreprises en difficultés (Pour négocier avec les créanciers et dans le cas de litiges entre associés). Et enfin la procédure de conciliation qui est également une procédure préventive, qu’il est possible de solliciter en s’adressant au Tribunal compétant. BTP

Pour une meilleure visibilité, il est bon d’établir un prévisionnel de trésorerie sur douze mois et de le comparer mois par mois à l’évolution du chiffre d’affaires. Ce suivi régulier permet de déceler les décalages et d’en comprendre les raisons. Et aussi de prendre les bonnes décisions. Cette “remise à plat” peut se faire avec un expert-comptable. Les difficultés s’anticipent en étant attentifs à l’attente des clients, aux évolutions technologiques…

Les réseaux d’entrepreneurs ne sont pas à négliger non plu.

Comments

comments